Avignonlesite » Camping » Le vélo : l’activité populaire lors du camping près du Mont Ventoux

Le vélo : l’activité populaire lors du camping près du Mont Ventoux

Le Mont Ventoux, surnommé le géant de Provence en raison de son altitude de 1 912 m, suscite à la fois passion et défi, notamment pour les ascensions cyclistes exigeantes. Destination prisée des cyclistes expérimentés, il est notamment célèbre pour des compétitions telles que le Tour de France. Nombreux sont les cyclistes qui s’attaquent à son ascension, cherchant à défier leurs limites tout en profitant de la beauté de la région. Cet article vous guidera dans votre préparation à l’ascension du Ventoux à vélo, en soulignant les difficultés rencontrées. 

Comment se préparer votre ascension du Ventoux à vélo ?

L’ascension du Mont Ventoux, bien que challenging, est accessible aux cyclistes avec un entraînement adéquat. Il est recommandé de s’entraîner au moins deux à trois fois par semaine. Votre programme d’entraînement ne devrait pas se limiter au vélo ; alternez avec la natation, la marche ou la course pour renforcer votre système cardiovasculaire.

Il est judicieux de commencer par des séances courtes et d’intensité modérée pour éviter les blessures. Une fois une bonne condition de base établie, vous pouvez intensifier vos entraînements avec des sessions plus longues et plus exigeantes. Attention à ne pas faire de sport lorsque vous êtes malade. Un test d’effort chez un médecin du sport en début d’entraînement est conseillé pour prévenir tout risque. Lire plus ici, pour avoir plus de détails concernant les autres activités du camping près du Mont Ventoux. 

Quelles sont les difficultés rencontrées pendant l’ascension ?

Atteindre le sommet du Mont Ventoux nécessite au moins 2 heures d’ascension. Le parcours, de 23 kilomètres environ, est à la fois passionnant et semé d’embûches, avec des pentes moyennes de 7,5 % pouvant atteindre 13 %. La vigilance est de mise pour éviter chutes et malaises.

Une ascension et descente difficile

Le trajet présente des pentes raides de 7,5% en moyenne atteignant quelquefois les 13 %. Les cyclistes qui montent ont la tête à l’effort avec un minimum de vigilance. De ce fait, les chutes et les malaises sont suffisamment fréquents. Alors soyez attentifs, notamment aux véhicules !

Quant à la descente, elle a un goût d’illusion : retourner au pied du Mont semble si simple, mais prendre de la vitesse en pente peut évoquer un danger.

Les conditions climatiques

Avec les températures en dessous de zéro, des vents violents (jusqu’à 120 km/h), des pluies et ainsi des neiges, la visibilité diminue. La météo au sommet du Mont Ventoux est rude contrairement à celle des villages de départ par les 1 910 m d’altitude. Il est préférable de reporter votre ascension si la météo prévue est mauvaise.

Un équipement inadapté

Pour atteindre confortablement le sommet du Mont, vous devez opter pour des tenues cyclisme de bonne qualité pour ne pas abandonner la course à cause des vêtements trop légers. Voici la liste des équipements dont vous devez vous munir :

  • Un cuissard avec peau de chamois,
  • Un maillot de cyclisme évacuant la sueur,
  • Des gants de cyclisme,
  • Un casque à vélo,
  • Des lunettes de cyclisme…